Sécurité sur un chantier : quels vêtements pour être vu ?

Sécurité sur un chantier

Publié le : 01 mai 20237 mins de lecture

Travailler sur un chantier peut être dangereux. En effet, les va-et-vient constants des employés et des véhicules sur place peuvent provoquer des accidents. Pour réduire les dangers, toute personne se promenant sur le site doit être parfaitement visible. Voici les vêtements que vous devez porter sur le site pour assurer votre sécurité.

La règlementation sur les vêtements de chantier

Les déplacements sur un chantier étant très fréquents, il est impératif que les personnes soient facilement repérables. Dans cette optique, elles doivent porter un pantalon ou une veste de haute visibilité. Ce type de matériel est obligatoire pour assurer votre sécurité et celle des autres lors des travaux.

D’ailleurs, le Code du travail préconise diverses mesures concernant la protection des intervenants sur un chantier. La législation insiste sur le port d’Équipements de Protection Individuelle (EPI) mais aussi sur la visibilité du personnel sur le lieu des travaux. Outre un équipement de protection, vous aurez donc besoin d’un vêtement de travail permettant de vous repérer facilement.

Les vêtements de chantier actuels sont pensés pour assurer la visibilité de leur porteur de jour comme de nuit et peu importe les conditions météorologiques. En journée, vous devrez donc porter des vêtements avec du tissu fluorescent. Des bandes jaune, orange ou rouge sont placées sur le devant et l’arrière de votre tenue. Elles se démarquent des couleurs naturelles environnantes, ce qui permet de vous repérer plus facilement.

La nuit, vous aurez besoin d’un pantalon de travail et d’un haut rétro réfléchissant. Lorsque ces vêtements sont touchés par la lumière des phares d’un véhicule, ils réfléchissent la luminosité. Le conducteur peut donc vous voir sans problème.

La classification des vêtements de haute visibilité

Les vêtements de haute visibilité utilisés sur les chantiers sont partagés en différentes catégories. Ces dernières sont régies par la norme EN 20471. Elle présente les 3 classes de vêtements de sécurité nécessaires sur un chantier. Les voici :

  • La classe 1 : elle est appliquée aux vêtements de travail employés dans les zones sans véhicule ou dans les zones de chantier intérieures. Elle prend en compte les vêtements simples (bonnet, pantalon, gants…).
  • La classe 2 : cette classe intermédiaire se concentre sur la visibilité du haut du corps. Les pièces tels que les t-shirt, les gilets ou les chasubles doivent donc être pourvus d’éléments fluorescents. Elles sont obligatoires sur des chantiers extérieurs ou dans des espaces où les véhicules sont essentiellement utilisés durant la journée.
  • La classe 3 : cette classe est obligatoire sur des chantiers importants où de nombreux véhicules sont employés. Les vêtements entrant dans cette catégorie sont également employés sur des lieux spécifiques (autoroutes, aéroports, gare…). Ces pièces sont utilisées pour les travaux diurne et nocturne. La classe 3 s’applique aux combinaisons, à un ensemble veste-pantalon ou à des vestes à manches longues.

Vous avez besoin d’équipement de protection ou de vêtement de travail respectant la norme EN 20471 ? Rendez-vous sur le site beaurain-distribution.fr. Retrouvez-y une sélection de produits de haute visibilité destinés à assurer votre sécurité sur n’importe quel chantier.

Les critères de sélection des vêtements de haute visibilité

Les classes de vêtements de haute visibilité sont très importantes lors d’un chantier. Pour assurer la sécurité de vos employés, vous devez donc les équiper avec des accessoires adaptés aux activités qu’ils réalisent. Sachez que la réglementation ne considère par un accessoire de classe 1 comme une protection. Il doit donc être porté avec un élément de classe 2 pour être perçu comme un moyen de sécurité.

Lorsque vous réalisez l’achat de vos EPI, soyez très vigilant. Pour des travaux dans des lieux sombres et peu éclairés ou à l’extérieur d’un chantier, vous aurez besoin d’équipements de classe 1 et 2. Pour une intervention près d’une voie de circulation, des vêtements de classe 2 et 3 sont nécessaires. Lors de travaux en usine où des chariots élévateurs et des véhicules de petite taille sont utilisés, le port d’équipement des 3 classes est obligatoire. C’est également le cas durant une intervention en extérieur dans une zone où des machines et des grues opèrent. Enfin, des vêtements de haute visibilité de classe 3 sont inévitables lors de travaux sur une voie de circulation.

Les bons gestes lorsque vous portez des vêtements de haute visibilité

Normalement, les vêtements de haute visibilité suffisent à assurer votre sécurité sur un chantier. Néanmoins, ces équipements ne protègent pas efficacement un artisan, un ouvrier ou un manutentionnaire s’il ne prend pas certaines précautions. Pour éviter les accidents sur un site de travail, vous devez donc adopter certains gestes.

D’abord, et comme préconiser par la loi, ne portez pas seulement un équipement de classe 1 sur une zone dégagée avec de nombreux véhicules. Ensuite, ne portez d’accessoires par-dessus vos vêtements de haute visibilité. Par exemple, si vous enfilez une combinaison de classe 3, ne passez pas de gilet ou de veste par-dessus, car cela risque de réduire sa visibilité. Lorsque vous portez un EPI de n’importe quelle classe, évitez de recouvrir les zones fluorescentes ou réfléchissantes avec du matériel (corde, ceintures, sac…). Enfin, évitez de séparer les ensembles de classe 3, surtout les vestes et les pantalons. Un seul de ces éléments n’est pas considéré comme un EPI de classe 3.

Outre le fait de veiller à la visibilité de vos vêtements de chantier, assurez-vous d’avoir un comportement responsable sur les lieux. Aussi, pour éviter les accidents, suivez les panneaux de signalisation sur le chantier et respecter les différents signaux lumineux. Si vous opérez dans une zone bruyante, évitez au maximum le port de casque anti-bruit. Ce dernier peut vous empêcher d’entendre un véhicule qui s’approche de vous.


Plan du site