Le bon matériau pour construire une maison

Publié le : 18 mai 20215 mins de lecture

Grâce à des techniques de construction et d’ingénierie innovantes, on est en mesure de répondre aux besoins de l’homme contemporain. La survie de l’homme, depuis son origine, est déterminée par sa capacité à s’adapter à l’environnement en exploitant les ressources naturelles disponibles ou plus facilement accessibles. Au moins depuis le néolithique, la protection d’une maison a été l’une des principales préoccupations de l’homme. C’est pourquoi une expertise sans cesse croissante dans ce domaine s’est développée au fil du temps : des premiers murs en treillis d’argile et de paille aux maisons en bois, des structures de plus en plus cohérentes en pierre et en briques à l’utilisation exclusive de la pierre, pour arriver enfin aux matériaux les plus modernes.

Caractéristiques à prendre en compte

Chaque matériau de construction est caractérisé par des propriétés différentes qui déterminent des solutions de conception différentes. N’oubliez pas non plus que chaque matériau réagit différemment au lieu et, par conséquent, au climat dans lequel vous voulez construire. Lorsque vous choisissez le matériau approprié pour votre maison, il est recommandé de garder ce principe de base à l’esprit afin de donner à votre maison une meilleure sécurité et un meilleur confort.

Dans le même thème : Avantages de faire construire une maison en bois

Quels sont les matériaux utilisés aujourd’hui ?

Briques :

La brique, ou plus exactement la brique, est l’un des matériaux les plus couramment utilisés, mais pour être utilisée, elle doit être renforcée ou placée entre des cadres en béton armé dans des structures dites mixtes. La classe des briques comprend un large éventail de produits tels que les briques, les tuiles et les carreaux. Sous cette appellation, en effet, tous les matériaux composés d’argile sont généralement classés, y compris les briques perforées utiles pour le revêtement des murs extérieurs. L’utilisation de la brique est la technique la plus consolidée, mais c’est aussi la plus coûteuse tant pour le matériel que pour la main-d’œuvre. En outre, l’apparition du problème de l’humidité, auquel est soumise une construction humide, peut entraîner des coûts d’entretien considérables.

Acier :

Dans le monde de la construction, depuis quelques années, la maison en acier s’impose de plus en plus. Ses caractéristiques sont difficiles à comparer avec d’autres matériaux et ses délais de construction sont extrêmement courts, sans perte d’efficacité et de résistance. Il est clair que dans ce cas, les prix sont également sensiblement réduits. L’acier est utilisé dans la construction civile et industrielle pour renforcer les structures porteuses. Étant très souple, il peut être appliqué de nombreuses manières, il offre également la possibilité de modifications ultérieures, d’être sûr sur le plan sismique et peut également être soumis à des changements dans son utilisation prévue. Dans les constructions modernes, l’acier joue un rôle important car sa polyvalence permet aux architectes et aux ingénieurs de créer de nouvelles solutions qui donnent aux pièces des formes linéaires et très lumineuses. Apprécié pour ses caractéristiques mécaniques, sa résistance et son absence d’entretien, l’acier offre une excellente isolation thermique et s’est également révélé être un matériau à faible impact environnemental, économique et de composition rapide.

Bois :

Le bois est un matériau qui gagne du terrain dans les zones à climat sec, alors qu’il n’est pas recommandé dans les zones à forte humidité, comme la vallée du Pô. Une qualité importante est la forte isolation thermique ; en effet, le bois est une ressource naturelle qui régule naturellement la chaleur et l’humidité, protégeant ainsi la maison de la chaleur et du froid. Une maison construite en bois permet donc, comme on le dit pour celles en acier, une grande économie d’énergie. Les inconvénients dans ce cas, outre les portées réduites, sont les ajustements en cours et les changements qui ne sont pas couverts puisqu’il s’agit de panneaux ou de cadres déjà tous préparés et prêts à être montés. Il est donc conseillé d’avoir un projet clair à l’avance. Le principal risque d’une maison en bois est évidemment l’incendie, mais il ne faut pas oublier l’entretien continu dû à l’humidité ou aux attaques d’insectes.

En conclusion, il n’y a pas de bon matériel à construire, il y a une évaluation concrète qui doit partir du lieu et des objectifs que vous voulez atteindre. Il est donc préférable de déterminer avec soin le type de projet, la disponibilité économique, le calendrier et le degré de durabilité que vous souhaitez.

À explorer aussi : Les différents matériaux d'artisanat pour la construction

Plan du site