Comment obtenir un prêt travaux : Étapes à suivre pour une approbation rapide

crédit travaux

Publié le : 12 décembre 20237 mins de lecture

Agrandir le séjour, remplacer la cuisine, créer une nouvelle chambre : quel que soit le type de rénovation que vous envisagez dans votre logement, la détermination d’un budget travaux adapté à votre situation conditionne la réussite de votre projet. Les banques proposent des solutions de financement spécifiques. Pour obtenir un crédit travaux, il est indispensable de se concentrer sur deux objectifs : constituer un dossier solide et anticiper l’impact du coût du prêt sur vos finances.

Évaluer le montant de votre prêt en déterminant le coût prévisionnel des travaux

L’organisme bancaire auprès duquel vous solliciterez un prêt travaux a besoin de connaître précisément le coût de votre projet. Avant même de solliciter une banque, évaluez minutieusement votre montant de travaux. Si vous faites appel à des professionnels du bâtiment, exigez un devis détaillé. N’hésitez pas à demander des estimations à plusieurs entreprises. Vous pourrez ainsi comparer les prix et les prestations proposées. Pour un projet ambitieux, il est possible de solliciter un devis comprenant des options. Vous disposerez ainsi d’une visibilité sur une formule initiale incluant les prestations fondamentales, mais aussi sur les aménagements que vous souhaiteriez idéalement, mais qui demeurent somptuaires. En fonction du budget que vous serez en mesure d’allouer à votre projet, vous pourrez vous prononcer sur la formule retenue. Si vous prévoyez de réaliser vos travaux vous-même, établissez un inventaire détaillé de tous les matériaux nécessaires. Pour un estimatif précis, il est préférable de ne pas limiter la liste au gros œuvre et d’y intégrer le moindre élément de finition. À défaut, vous risquez de sous-évaluer votre emprunt et de ne pas pouvoir achever votre projet. En fonction de la catégorie de prêt, votre banque peut vous demander les devis, les bons de commande validés et les factures liées aux travaux. Pensez à conserver précieusement tous ces documents.

Dans le même thème : Bénéficier du meilleur taux de crédits immobiliers en effectuant des simulations en ligne

Vérifier sa capacité d’emprunt et solliciter les aides aux travaux

Le coût de votre projet correspond au montant devis du professionnel retenu ou au prix des matériaux inventorié par vos soins. Pour savoir si ces travaux sont compatibles avec votre situation financière, un bilan complet de vos ressources, de vos charges et de vos crédits en cours est indispensable. Il vous permettra d’évaluer votre capacité d’emprunt. On considère en général que le taux d’endettement d’un ménage ne doit pas excéder trente-trois pour cent. Il est possible d’estimer la durée de votre prêt ainsi que le montant des mensualités grâce à des simulateurs en ligne. Restez vigilant malgré tout, car seul l’organisme prêteur que vous choisirez pourra vous communiquer le taux d’intérêt retenu pour votre emprunt. Certains modes de financement supposent de souscrire une assurance emprunteur. Dans ce cas, le coût mensuel de la cotisation devra être intégré à votre budget. Si vous réalisez des travaux induisant des économies d’énergie, l’État a mis en place différents types d’aides pour aider les particuliers à financer des travaux d’isolation,de changement de mode de chauffage ou de remplacement de fenêtres, par exemple. Ces aides prennent la forme de subventions, de crédit d’impôt ou de primes et sont subordonnées à des conditions d’attribution strictes. Nous vous conseillons de vérifier les critères d’éligibilité et de vous assurer du bon octroi de l’aide demandée avant de l’inclure comme une source de financement de vos travaux.

À explorer aussi : Demande de crédit conso : Les étapes à suivre pour financer vos travaux en toute liberté

Constituer un dossier d’emprunt solide pour financer son projet de travaux

Avec un dossier complet, vous augmentez les chances de succès et de réponse rapide de la banque à votre demande de prêt. Les pièces qui seront systématiquement exigées sont les suivantes:

  • Un document d’identité en cours de validité (carte d’identité, passeport)
  • Un justificatif de domicile datant de moins de trois mois
  • Un relevé d’identité bancaire
  • Les trois derniers bulletins de salaire pour les emprunteurs salariés
  • Le ou les derniers bilans pour les emprunteurs travailleurs indépendants
  • Le dernier avis d’impôt sur le revenu.

En cas d’un emprunt souscrit par deux personnes, chacun des co-emprunteurs devra fournir les justificatifs le concernant. En fonction de la catégorie de crédit souscrite, l’organisme prêteur est susceptible de demander des éléments supplémentaires, tels que les devis, les factures et les bons de commande relatifs aux travaux. Si vous bénéficiez d’une subvention ou de tout autre type d’aide aux travaux, il est possible que les documents correspondants soient à produire pour compléter le montage de votre dossier.

Bien choisir son organisme prêteur et comparer les offres de financement de vos travaux

Avant de solliciter votre banque, il est conseillé de réaliser un premier calcul de votre financement. Des outils gratuits en ligne vous permettent de réaliser une simulation, c’est notamment le cas d’axa.fr. Sans vous donner un échéancier précis, le simulateur vous permettra de disposer d’un aperçu du montant que vous pouvez emprunter, du coût du crédit correspondant à votre capacité d’endettement, du taux d’intérêt adapté et des mensualités conformes à votre budget. À partir de cette estimation, comparez les offres des établissements bancaires. Vous pourrez ainsi choisir le contrat le moins cher, mais aussi et surtout la catégorie de crédit travaux qui vous correspond. Le prêt affecté aux travaux présente la particularité de proposer une protection spécifique à l’emprunteur. En cas d’inexécution par le prestataire, il est possible de résilier le contrat. Les taux d’intérêt et la durée des remboursements sont réglementés. En souscrivant à ce type de prêt, il vous faudra produire tous les justificatifs de travaux : les montants devront donc correspondre parfaitement au montant financé. Il est parfois demandé de souscrire une assurance emprunteur. Le prêt personnel non affecté est moins contraignant s’agissant des documents à produire et les fonds empruntés sont souvent disponibles plus rapidement. En revanche, la protection de l’emprunteur en cas de défaut d’exécution n’est pas incluse. Enfin, le crédit renouvelable présente l’avantage d’être accordé plus facilement. Parmi ses inconvénients, le principal concerne son taux d’intérêt particulièrement élevé. Il est souvent reproché à ce type d’emprunt de favoriser le surendettement. Il vous appartient donc de choisir la catégorie de prêt qui répond le mieux à vos attentes et à votre situation personnelle et financière.

Plan du site