Comment faire construire une maison en bois ?

Nous pensions que construire des maisons en bois était pour les Américains, et nous nous sommes moqués de ce matériau comme le sage frère des «Trois petits cochons». Cependant, tout indique que nous devons reconsidérer notre position. Ceux qui travaillent aussi depuis longtemps avec l’architecture du bois sont MGA , la firme dirigée par Michael Green responsable d’œuvres comme le Wood Innovation Design Center , au Canada. Comme la Norvège, le Canada est aussi un pays avec une longue tradition d’exploitation forestière, il est donc logique que ce soit sur son territoire que le centre qui étudie les possibilités et les applications de cet élément a été inauguré. Le bâtiment de huit étages et 29,5 mètres, inauguré en 2015, était la structure en bois la plus haute et la plus moderne du monde au moment de son achèvement, et a également reçu des prix prestigieux. « La simplicité structurelle du bâtiment est facilement reproductible, un choix fondamental fait dans l’intérêt de voir beaucoup plus d’architectes, d’ingénieurs et de promoteurs privés reconnaître la valeur de la conception du bois produit en série comme alternative à l’acier et au béton », ont-ils déclaré. déjà alors.

Gratte-ciel en bois

Comme si cela ne suffisait pas, quand nous avons parlé avec Green , il s’est avéré que le fait d’avoir construit le bâtiment précisément en bois était ce qui a sauvé le projet, qui avait un calendrier très serré: «Nous n’avions que 16 mois pour concevoir et faire le travail, un calendrier que nous n’aurions pas pu respecter avec les méthodes de construction «traditionnelles» en acier et en ciment », se souvient-il. Et ce n’est qu’un des nombreux avantages de ce processus: «Nous avons peu de temps pour changer l’impact négatif que nous laissons sur notre monde», déclare Green. « Le coût environnemental de la construction et de son industrie est énorme; la création de structures en bois au lieu de l’acier et du ciment, ce qui est habituellement utilisé, aura un effet important sur la réduction des émissions de carbone », affirme-t-il, ajoutant que l’énergie intrinsèque de les bâtiments en bois sont bien inférieurs à ceux du béton ou de l’acier. « Le bois est le seul matériau de construction qui pousse au soleil et qui nécessite peu d’énergie pour être extrait et traité. La construction en bois provenant de forêts gérées durablement nous offre une alternative rapidement renouvelable, à faible consommation d’énergie. Et moins d’émissions que les matériaux de construction traditionnels », il résume.

Centre de conception d’innovation en bois

Ils sont du même avis chez Ábaton , une entreprise espagnole qui a commencé à concevoir des bâtiments avec ce matériau il y a dix ans, en particulier avec des panneaux contre-stratifiés (CLT). «L’engagement envers l’environnement, l’efficacité énergétique extrêmement élevée qu’il procure, la liberté de conception (obtenir de plus grandes portées entre les supports, par exemple), la définition intuitive du modèle structurel ou la réduction des temps d’exécution sont quelques-unes des raisons pour lesquelles ceux que nous avons commencé à construire en bois », nous raconte-t-il. Déjà à ce moment- là, on nous disait que l’état thermique de cette matière première la rend 17 fois plus isolante que le béton et présente des pertes d’énergie six fois inférieures à celles d’un bâtiment conventionnel. De plus, le bois, comme on nous l’a dit à l’occasion de l’inauguration du bâtiment, facilite la construction et réduit les nuisances sonores et environnementales, permettant de travailler plus rapidement et générant beaucoup moins de poussières et de déchets que dans un ouvrage commun. Tout cela se traduit par le bien-être des voisins, qui ne sont pas exposés aux nuisances et au bruit pendant si longtemps. Mais il y a aussi des avantages spatiaux du bois: comme il n’a pas besoin d’un matériau supplémentaire pour le recouvrir, mais en même temps il soutient et enveloppe la maison, il permet de mieux utiliser l’espace et de créer une ouverture beaucoup plus grande. plan des chambres.

UNE MAISON EN BOIS DANS LA VILLE

L’équipe d’ Ábaton nous dit : «Une fois la fondation correspondante réalisée et le niveau de la rue atteint, il est indispensable de l’étanchéité. De là, les façades et les dalles sont surélevées comme un méccan. Une fois la structure relevée et« les eaux ont été couvertes ». , il est important de protéger les extrémités des panneaux pour éviter qu’ils ne soient mouillés. En même temps, travailler sur les installations et fournitures, bardage, etc., etc., jusqu’aux finitions finales. La construction avec des panneaux CLT est similaire aux processus de construction d’éléments préfabriqués, tels que le béton (CRG) ou similaire. Dans le cas du bois, des précautions particulières doivent être prises pour protéger le matériau du contact avec l’eau « . La question de l’imperméabilisation est si importante que, lorsqu’on leur demande quel type de construction ne serait pas souhaitable de réaliser en bois, seuls deux viennent à l’esprit: un barrage hydroélectrique ou un chantier naval. « Le plus grand risque pour une structure en bois est l’eau. Il existe des systèmes et des techniques pour s’assurer que ce n’est pas un problème (nous avons conçu et construit une piscine sur le toit d’un bâtiment en bois), mais c’est quelque chose qui peut limiter un certain type de bâtiment », reflètent-ils.

 

 

 

Cependant, ce n’est pas le plus grand défi auquel ils sont confrontés lors de la construction avec cet élément: « Les tolérances qui sont généralement laissées dans un système de construction typique ne peuvent pas être telles dans le bois, qui a une précision En outre, un très haut niveau de définition est nécessaire et pour cela, un effort important dans la description du projet. De même, le processus d’exécution lui-même est évidemment différent d’un système de construction conventionnel. Apprendre à construire avec du CLT est un sujet en suspens pour la plupart des entreprises de construction du secteur « .

LE FUTUR DE LA CONSTRUCTION EN BOIS

Le boom des bâtiments avec ce matériau est-il là pour durer? «Ce n’est que le début d’une nouvelle ère de construction en bois», déclare Green . «Lorsque nous avons commencé à en parler il y a plus de dix ans, et lorsque nous avons publié The Case for Tall Wood Buildings and Tall Wood Buildings , très peu de gens pensaient que nous serions là où nous en sommes aujourd’hui. Les codes du bâtiment changent dans tous les pays dans le monde entier et de nouvelles structures en bois sont proposées et achevées en masse de plus en plus.  »