6 conseils pour bien choisir vos fenêtres pour réaliser des économies d’énergie

fenêtres

Publié le : 15 juin 20237 mins de lecture

Vous avez décidé de faire construire une maison ? Votre logement commence à prendre de l’âge et requiert quelques rénovations ? Le choix des fenêtres est une étape décisive. Ces dispositifs protègent des intrusions extérieures, contrôlent le passage de la lumière à l’intérieur et empêchent les perditions de chaleur. Dans cet article, vous trouverez 5 conseils pour choisir des fenêtres qui vous permettent de consommer moins d’énergie hiver comme été.

1-Choisissez vos matériaux pour leurs performances thermiques

Le matériau est le premier critère à considérer en choisissant des fenêtres et portes fenêtres chez B’Plast par exemple. Cet élément est déterminant pour leur qualité, leur longévité mais surtout leurs performances thermiques. D’abord, vous avez les menuiseries en PVC qui connaissent un engouement grandissant parce qu’ils présentent le meilleur rapport qualité/prix sur le marché. Ce matériau est non seulement personnalisable à l’infini au niveau de la forme, des finitions et des couleurs, mais il se distingue aussi par sa capacité à bloquer le passage vers l’extérieur de la chaleur en hiver et du froid en été.

L’aluminium est une bonne alternative au PVC. À la fois léger et modulable, il apporte d’emblée une touche de modernité indéniable au logement où ces fenêtres sont installées. Simple à entretenir et résistant, le métal affiche un prix légèrement plus élevé que le PVC. Néanmoins, pour réduire votre consommation énergétique, il faut ajouter un rupteur de pont thermique. Il s’agit d’une structure fabriquée à partir d’armatures et d’un produit isolant. Il traite les ponts froids sur les zones de jonction des matériaux avec une grande efficacité.

Le bois est un choix tout aussi judicieux puisque ce matériau offre des avantages essentiels pour augmenter le sentiment de confort dans une habitation. Mais en raison des contraintes qu’il pose au niveau de l’entretien, des risques de moisissures et de son prix très élevé, il attire de moins en moins d’adeptes toujours séduits par son esthétique grandiose. Si vous cherchez des fenêtres avec de bonnes performances thermiques et acoustiques, vous avez trouvé votre matériau. En dehors du vitrage, le bois constitue à lui seul un excellent isolant.

Dans le même thème : Comparatif pour l’isolation de la fenêtre

2- Comparez le niveau d’isolation des vitrages

Menuiseries pvc, bois ou aluminium, les fenêtres ont la capacité s’isoler une maison ou un appartement des nuisances extérieures. Néanmoins, leur efficacité dépend surtout des performances du vitrage. Les vitres laissent la lumière pénétrer des pièces. Les rayons du soleil permettent de réchauffer le logement naturellement sans utiliser une source supplémentaire de chaleur. Seulement voilà, les vitrages favorisent les perditions thermiques, notamment lorsqu’ils sont de mauvaise qualité.

Si la paroi est mal isolée et le vitrage simple, les températures à l’intérieur des pièces chutent considérablement et la sensation de froid augmente. Pendant la saison hivernale, les variations de températures entre l’air extérieur et l’air ambiant provoquent un phénomène de condensation qui crée un environnement propice au développement des moisissures.

Avec des menuiseries à double ou à triple vitrage, les risques de condensation sont très faibles. Pour moins de perditions thermiques et plus de confort, les spécialistes recommandent le vitrage à isolation renforcée VIR.

À savoir : Pour estimer la performance thermique d’une fenêtre, il faut se référer au coefficient de transmission thermique du vitrage Ug, puis au coefficient thermique global Uw.

À explorer aussi : Rénovation intérieure : quel type de fenêtres faut-il choisir ?

3-Sélectionnez le mode d’ouverture en fonction des pièces

Appelée « fenêtre à la Française », ce modèle se distingue par son ouverture vers l’intérieur. Ancienne construction ou programme immobilier neuf, il apparait comme l’une des références emblématiques de l’architecture du pays. Cependant, rien ne vous empêche de choisir d’autres modes d’ouvertures : à l’italienne ou à l’anglaise, tous deux vers l’extérieur.

Il convient donc de s’interroger sur l’influence de ce facteur sur les performances thermiques des fenêtres. En réalité, ces fermetures peuvent avoir un grand impact sur la maîtrise de votre environnement. En d’autres termes, le sens de l’ouverture incite à fermer et à ouvrir les fenêtres plus souvent, ce qui permet de contrôler la chaleur intérieure.

Quand une fenêtre est difficile d’accès, derrière un lavabo par exemple, il vaut mieux choisir l’ouverture vers l’extérieur pour son aspect pratique. Les ouvertures à soufflet sont une excellente option pour les chambres à coucher. Le matin, elles permettent d’aérer ces pièces sans perdre toute la chaleur produite le soir.

4-Faites appel à un professionnel hautement qualifié

La qualité des fenêtres dépend aussi de la mise en œuvre. La pose des menuiseries est un facteur déterminant pour leurs performances isolantes, ce qui entraîne un confort thermique très élevé à l’intérieur du logement.

Même si les vitrages sont renforcés et les fenêtres parfaitement isolées, les défauts d’étanchéité au moment de l’installation peuvent tout compromettre. L’habilité et la rigueur de l’artisan qui installe vos ouvertures sont des qualités essentielles pour obtenir une efficacité thermique avancée et réduire ainsi la facture énergétique.

Il est à signaler que l’État fournit des aides à la rénovation pour aider les propriétaires à financer les travaux de remplacement de fenêtres et passer du simple au double vitrage. Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’un engagement écologique. Parmi les conditions d’éligibilité à ces subventions, il y a le recours à un artisan RGE : Reconnu Garant de l’Environnement.

5- Équipez-vous !(si vous comptez installer vos fenêtres vous-mêmes)

On peut installer et choisir ses fenêtres soi-même, à condition d’avoir les connaissances et les outils requis. Si les dispositifs sont mal posés, les ponts thermiques seront plus marqués et la consommation énergétique nettement plus importante. C’est pourquoi, il faut bien s’y préparer et avoir, à portée de main, tous les équipements nécessaires à l’installation. Pour motoriser vos volets coulissants ou battants, vous pouvez acheter un kit complet avec tous les éléments dont vous avez besoin pour obtenir un résultat 100% professionnel.


Plan du site