5 erreurs à éviter lors de la rénovation énergétique de sa maison

Rénovation énergétique

Publié le : 20 septembre 20216 mins de lecture

La rénovation énergétique de la maison est indispensable lorsque votre consommation énergétique est trop élevée. Cependant, il n’est pas rare de commettre certaines erreurs dans la précipitation. Cela concerne, notamment, l’exécution des travaux par un professionnel ne disposant pas du label RGE. Il arrive aussi que les interventions soient réalisées dans le désordre ou sans avoir effectué un bilan énergétique au préalable.

1. Ne pas réaliser de bilan énergétique du logement

Avant de faire installer les menuiseries par un expert comme B’Plast, il est recommandé d’établir un bilan thermique de son habitat. Cette étape permet de détecter tous les ponts thermiques. La porte d’entrée et les fenêtres en font partie quand elles ne respectent pas les normes en vigueur. Cependant, beaucoup de personnes sautent cette phase. Elles ignorent ainsi les réels problèmes relatifs à la perte de chaleur. Le bilan énergétique permet pourtant de déterminer les travaux les plus importants. Il se peut que l’isolation des combles et des murs soit plus urgente que le remplacement des fermetures. L’audit énergétique doit donc être effectué par un bureau d’étude thermique. Il vous aide à choisir les meilleures solutions en vue de réduire votre consommation en énergie. En effet, l’amélioration de la performance énergétique de votre logement limite l’utilisation des chauffages et des climatiseurs.

Dans le même thème : Enveloppes pour armoires électriques : comment bien choisir ?

2. Ne pas profiter des aides à la rénovation

De nombreux logements sont considérés comme des passoires énergétiques. En conséquence, l’État a mis en place des aides à la rénovation énergétique qui sont généralement cumulables. Elles prennent en charge une partie ou la totalité des frais de travaux en fonction de leur montant et de leur nature. L’installation des fenêtres en aluminium ou des fenêtres en PVC figure parmi les interventions vous permettant de bénéficier de ces financements. Cependant, il est important de suivre les démarches nécessaires pour obtenir les aides de l’État. Ne signez aucun devis si vous n’êtes pas certain de bénéficier des subventions pour vos travaux de rénovation. Vous devez commencer par effectuer une simulation sur les sites spécialisés. Vous avez ainsi une idée du budget nécessaire aux travaux prévus. Demandez ensuite des devis auprès des professionnels concernés. Transmettez-les aux organismes chargés des aides à la rénovation pour validation. Vous pouvez ensuite lancer les travaux lorsque vous avez obtenu vos subventions.

À explorer aussi : Energie : quels travaux peut-on envisager pour réndre sa maison plus économe et écologique ?

3. Ne pas solliciter les services d’un professionnel RGE

Les travaux de rénovation énergétique doivent être réalisés par un professionnel RGE. Même si vous avez les compétences requises pour installer une baie vitrée, votre intervention n’est pas reconnue par l’État. Il faut également vous méfier des artisans et des entrepreneurs qui effectuent un démarchage téléphonique. Cette pratique commerciale est d’ailleurs encadrée par la loi du 24 juillet 2020. Cette législation tend à lutter contre les appels qualifiés de frauduleux. Vous devez donc rester vigilant même si vos interlocuteurs proposent des offres intéressantes en termes de prix et de qualité des services. Vous devez toujours exiger des références des professionnels que vous engagez. Ils doivent être en mesure de prouver qu’ils ont le label RGE. Ils ont aussi l’avantage de connaître toutes les normes en vigueur. De ce fait, soyez certain de la conformité des travaux et des installations faits sur votre logement.

4. Ne pas établir un ordre de priorité des travaux

Pour votre confort et votre bien-être, il se peut que vous deviez procéder à une rénovation énergétique de votre logement. Dans certains cas, vous devez envisager de nombreux travaux. Il arrive souvent que vous contacter un artisan spécifique pour chaque type d’intervention en fonction de vos disponibilités financières. Cependant, cette démarche est déconseillée. En effet, les travaux doivent respecter un ordre de priorité. De cette manière, vous optimisez les rénovations énergétiques effectuées. Il faut toujours commencer par l’isolation du logement. Vous devez vous assurer qu’il n’y a plus de problème de déperdition de chaleur. Le remplacement des systèmes de chauffage constitue les travaux suivants à réaliser. Il est effectivement préférable de changer les modèles désuets et énergivores. Le progrès technologique a permis aux fabricants de proposer une large gamme de solutions écologiques. Les appareils disponibles sur le marché sont à la fois performants et puissants. Soyez ainsi certains d’investir dans un chauffage adapté à vos besoins et à la superficie de votre logement.

5. Ne pas optimiser le système de ventilation

Il arrive souvent que le système de ventilation soit mis de côté au cours des rénovations énergétiques. Durant les travaux d’isolation du logement, il faut pourtant mettre en place un dispositif efficace et adapté. Dans le cas contraire, le taux d’humidité de l’habitat risque d’être élevé. Cette négligence peut également avoir un impact sur le renouvellement de l’air. Pour résoudre ce problème, il est toujours recommandé de faire appel aux services d’un professionnel RGE.

Plan du site