Travaux de rénovation : que faut-il savoir sur l’isolation des combles ?

Travaux de rénovation

Il peut être très judicieux de faire isoler sa toiture afin de réduire ses dépenses en chauffage. Il est cependant préférable de se renseigner sur les différentes précautions à prendre pour de tels travaux de rénovation thermique, afin de maximiser leur efficacité.

Il faut isoler sa toiture en priorité

Toute maison ne disposant pas d’une isolation efficace connaît des déperditions de chaleur qui se répartissent sur différents points. Ainsi, le plancher est responsable de la fuite de 10 % de la chaleur produite par vos appareils de chauffage. Ce nombre atteint 20 % pour les murs et les fenêtres. Quant aux combles, ils peuvent, dans les pires cas, laisser échapper vers l’extérieur jusqu’à 35 % de votre chaleur. De telles pertes justifient la nécessité d’une bonne isolation, notamment au niveau de la toiture. Celle-ci, bien réalisée, permettra de réaliser d’importantes économies d’énergie chaque année, en plus de rendre votre habitation plus agréable à vivre, par la régulation des températures et de l’humidité en son sein. Pour en apprendre davantage sur l’isolation des comblescliquez ici et obtenez les conseils d’experts.

Différentes méthodes d’isolation

L’isolation des combles nécessite quelques précautions pour garantir une efficacité maximale et les conseils d’un professionnel vous seront précieux lorsque des choix seront à faire. Il vous faudra d’abord décider d’isoler vos combles au niveau des rampants du toit ou de leur plancher. S’ils sont reconvertis en pièces à vivre ou utilisés comme greniers, vous devrez alors isoler les rampants du toit pour qu’ils profitent de la chaleur des étages inférieurs. S’il s’agit plutôt de combles perdus, inaccessibles ou impossibles à aménager, vous les isolerez au sol pour qu’ils ne soient pas inutilement chauffés avec le reste de la maison. Pour une isolation des rampants, il sera alors nécessaire d’opter pour une pose intérieure ou extérieure des matériaux isolants. Chacune de ces options à ses avantages et ses inconvénients, notamment quant à leur coût et leur efficacité. À nouveau, un professionnel pourra vous expliquer en détail les particularités de ces deux techniques. Enfin, ce dernier devra également veiller, lors de la pose des matériaux isolants, à les doter d’un pare-vapeur, une couche absorbante destinée à les protéger d’une humidité excessive. Sans cela, de la condensation et des moisissures pourraient se former dans la couche isolante, nuisant à son efficacité et à sa durée de vie.

Faire réaliser son isolation gratuitement

Depuis 2013, il est possible de bénéficier de travaux d’isolation de votre toiture intégralement financés par L’État. Celui-ci souhaite, d’ici l’an 2020, diminuer de 20 % ses émissions de gaz à effet de serre et investit massivement dans la rénovation énergétique. Cette offre de gratuité répond néanmoins à plusieurs conditions. Pour en profiter, vous devrez premièrement disposer de combles perdus, qui ne sont donc ni aménagés, ni aménageables. Ceux-ci ne devront pas non plus disposer d’une isolation de moins de quinze ans. Il vous faudra ensuite résider en France métropolitaine, dans n’importe quel département à l’exception de ceux donnant sur la Méditerranée. Enfin, un certain plafond de revenus annuels ne devra pas être dépassé par votre foyer. Ce plafond, revu chaque année, est calculé en fonction de la composition du foyer et de sa localisation. Il est d’environ 30 000 euros annuels pour une famille de quatre personnes vivant en région parisienne.