Revêtement de sol écologique

Publié le : 18 mai 20216 mins de lecture

Saviez-vous que le parquet de bois était le revêtement de sol le plus écologique ? Connu pour sa résistance, sa stabilité et sa dureté, le chêne est le choix idéal pour isoler et décorer votre logement. Toutefois, il demande un entretien pour vivre durablement, parfois plus longuement que ses propriétaires !

Entretien et rénovation des parquets

Selon le parquet que vous avez choisi, vous avez peut-être déjà fait l’expérience de l’entretien de la surface du bois. Les clients qui optent pour un parquet huilé lors de l’échantillonnage connaissent certainement l’entretien initial nécessaire, qui est plus judicieusement effectué avant l’emménagement. Ici, la surface huilée du parquet est maintenue en tant que revêtement continu, de sorte que même les joints fins et les fissures dans le bois sont protégés de manière optimale pour l’utilisation suivante.

En fonction du désir personnel d’un parquet et de son traitement de surface ou également de l’attitude personnelle face à l’effort d’entretien, un choix peut être fait entre les surfaces de parquet laquées et huilées lors de la consultation d’ameublement. En raison de la tendance constante aux surfaces rustiques, allant du brossé au raboté à la main en passant par le rustique craquelé, la proportion de parquets huilés a également augmenté. Afin de conserver leur aspect sur une longue période, l’huile satinée Kährs doit être appliquée de temps en temps, en fonction de l’usure et du nettoyage du parquet. En général, un plancher en bois doit être aspiré aussi sec que possible. Si un balayage humide est nécessaire, le principe de base est de n’effectuer qu’un balayage humide, de sorte que la surface soit à nouveau sèche en une minute et qu’il ne reste aucun film d’humidité sur la surface.

Quelle que soit la surface du parquet installé, des dommages tels que des bosses et des rayures peuvent apparaître au fil du temps. Pour que le parquet reste respectable dans ce cas, il est possible de répondre individuellement à différents problèmes.

Comment réparer une rayure ?

En cas de rayures sur les surfaces laquées, celles-ci peuvent être réparées par endroits avec une laque de réparation. Cela empêche la pénétration de l’humidité dans le bois non protégé lors d’un futur nettoyage humide. Cette pénétration de l’humidité peut entraîner le décollement de la surface de la laque dans la zone endommagée et le grisonnement du bois dans la zone endommagée, ce qui signifie que le parquet laqué n’est plus beau au fil du temps.

Dans le cas des parquets huilés, la rayure peut idéalement être traitée avec une huile satinée pour protéger le bois de la saleté et de l’humidité dans la zone endommagée.

Dans le cas de bosses à la surface du bois, on peut parfois faire gonfler délibérément les fibres du bois meurtri en humidifiant la bosse. Si cela ne suffit pas, un chiffon humide sous un fer à repasser à l’endroit concerné peut également faire disparaître la bosse. Cependant, de telles réparations peuvent toujours entraîner des changements de couleur, c’est pourquoi elles ne doivent être effectuées que par des bricoleurs expérimentés et avec une attention particulière.

Outre toutes les possibilités de dissimulation des traces d’utilisation, ces derniers peuvent également raconter des histoires à leur manière. Ce n’est pas pour rien que les revêtements tendance actuels à la surface texturée rustique imitent de nombreuses années d’utilisation, comme on peut le constater sur certaines planches très anciennes dans les restaurants et les refuges de montagne.

La fréquence idéale d’entretien du parquet

La fréquence d’entretien de votre parquet varie en fonction de sa finition et de son intensité d’utilisation. Contrairement aux croyances, cela ne dépend pas de sa nature (parquet flottant ou massif). Un parquet huilé ne s’entretient pas comme un parquet vitrifié. Un parquet ciré ou un sol stratifié non plus.

Le parquet peu utilisé (posé dans les chambres) doit être traité de manière différente d’un parquet posé dans les salons ou salles à manger. De même, les parquets à usage intensif, tel que ceux posés dans les classes d’école, magasins, restaurants demandent une fréquence d’entretien plus élevée.

Pour conserver votre parquet encore de nombreuses années, voici la marche à suivre :

  • un entretien adapté à la finition de votre parquet ;
  • une fréquence d’entretien adaptée à chaque finition et à l’intensité d’utilisation.

La règle d’or de l’entretient du parquet

Le parquet est un élément en bois séché et usiné. C’est un matériau « mort » mais restant réactif. Il est en effet sensible aux variations de température et d’humidité.

Voici 5 règles à suivre obligatoirement :

  • Aspirateur obligatoire pour éviter les micro-rayures avant toute opération de nettoyage.
  • Utiliser deux seaux d’eau : un rempli d’eau clair pour le rinçage et un rempli d’eau tiède avec un nettoyant adéquat.
  • Utiliser une serpillère très essorée.
  • Utiliser des produits adaptés pour éviter l’encrassement et la détérioration de la protection de votre parquet. Ce qui le rendrait plus sensible aux tâches.
  • Placer des patins sous les meubles et un paillasson à l’entrée.

Plan du site