Rénovation de toiture : quel prix envisager ?

Rénovation de toiture

La rénovation de toiture constitue un sujet vaste, avec de nombreuses possibilités. Il peut s’agir d’un changement de la toiture complète, de la réparation d’une partie qui s’est dégradée et causant des problèmes de pénétration d’humidité, ou de travaux consistant à réparer l’isolation thermique, entre autres. Le budget à prévoir dépend de nombreux facteurs, notamment les matériels et matériaux indispensables, ainsi que la nature des travaux à effectuer.

Pourquoi rénover sa toiture ?

Tout d’abord, la rénovation de toiture permet de lui apporter une nouvelle jeunesse, de garantir son étanchéité et de vivre dans un habitat sain. Outre le fait que la réhabilitation permet d’optimiser le confort de vie des occupants, elle est souvent indispensable pour réaliser des économies d’énergie considérables. En effet, elle représente l’occasion idéale pour revoir l’isolation de la maison et l’améliorer. De nos jours, il existe des techniques performantes telles que l’ITE (isolation thermique par l’extérieur), à réaliser avant la pose de la couverture. La remettre en état est également envisageable si vous désirez changer l’aspect extérieur de votre toiture. Cela permet par la même occasion d’harmoniser le style entre les toitures et la façade de la maison. Pour ce faire, le matériau de la couverture est à définir en fonction du style et de la couleur de la demeure, ainsi que de du paysage environnant. L’objectif est ainsi de lui apporter une réelle valeur ajoutée. Il est aussi recommandé de choisir des matériaux plus respectueux de l’environnement.

À quel moment rénover sa toiture ?

De nombreux signes sont à étudier pour savoir si effectuer des travaux de rénovation est nécessaire. Généralement, la présence de champignons, d’algues, de lichens ou de mousses sur les toitures signifie que des travaux de rénovation sont requis. Il est également important de vérifier l’état des éléments de couverture. Des tuiles ondulées, des crochets oxydés pour les ardoises ou encore la couverture en zinc rugueuse signifient qu’il est nécessaire de procéder au changement de la toiture. Pour éviter les problèmes d’infiltration d’humidité ou de fuites, il est impératif d’inspecter les tuiles ou les ardoises sur le toit pour s’assurer que certaines ne sont pas cassées. Il est également important de vérifier l’isolation ainsi que l’état des gouttières. Tous ces éléments influent sur le budget à prévoir pour les travaux. En effet, il varie en fonction de l’importance des dégâts, qui définit si une rénovation légère suffit ou si une rénovation complète (avec ou sans surélévation) s’impose. Procéder à un contrôle de la toiture au moins une fois par an est nécessaire, de préférence une fois la période d’intempéries passée. Cette opération facile peut être réalisée par le particulier. Cependant, l’intervention d’un professionnel est requise pour la vérification à effectuer au moins une fois avant la dixième année de la toiture. Pour un toit âgé de 20 ans, la visite doit être effectuée tous les 2 ans, tandis que s’il date de 40 ans et plus, il faut procéder au contrôle une fois par an. Seul le couvreur est apte à repérer les éventuels problèmes qui pourraient entraîner des dégâts plus ou moins importants, ou encore des déperditions thermiques.

Le budget à prévoir

Définir le prix global pour les travaux de rénovation de la toiture est une opération difficile. Pour avoir un aperçu, la surface de la toiture à rénover représente le premier critère à prendre en compte. Plus elle est vaste, plus la facture sera salée. Autre point important à considérer pour dégager une fourchette budgétaire, le type de couverture, le nombre des éléments de la toiture à changer (donc, à acheter) et les différents matériaux à utiliser. Le budget à prévoir varie ainsi en fonction de ces facteurs, ainsi que de la nature et de la durée des travaux. En effet, outre l’intervention sur la couverture de toiture, il se peut que vous soyez obligé de réparer également les éléments de charpenterie et le système d’isolation. En règle générale, il est préférable de recourir aux services de professionnels pour établir un devis. Il est bon de noter que les tarifs, souvent exprimés au m², varient forcément d’un artisan à un autre. La différence de prix peut être conséquente, même si la nature et l’importance des travaux de rénovation ne changent pas. Cela s’explique parfois par le coût de la main-d’œuvre et des matériaux, chaque professionnel ayant son propre fournisseur. Quoi qu’il en soit, il est recommandé de faire jouer la concurrence en demandant un devis auprès d’au moins trois artisans.

Quid des aides financières ?

Différentes aides peuvent être proposées en fonction de vos projets. Des subventions sont mises en place pour encourager les travaux écologiques responsables. Dans le cas où la rénovation inclut des travaux d’isolation thermique destinés à réduire vos dépenses énergétiques, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt entre 15 et 30%. Ce dispositif fiscal connu sous le nom de CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) ayant évolué depuis sa mise en place, le taux varie désormais en fonction des travaux éligibles. Pour être éligible aux subventions de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat), vous devez être propriétaire de votre maison, un bailleur propriétaire ou un syndicat de copropriété souhaitant réaliser des travaux des parties communes telles que les toitures. Le montant des aides est défini en fonction de votre statut, de vos revenus, du nombre d’occupants et de l’âge de la maison (au moins 15 ans). Il est bon de noter que pour bénéficier de ces aides, les travaux doivent être confiés à un professionnel qualifié RGE. N’oubliez pas de consulter votre PLU (plan local d’urbanisme) pour savoir si le type de travaux que vous prévoyez est autorisé.