A quoi sert un bureau d’études techniques ?

bureau d'études

Recourir aux services d’un bureau d’études techniques est utile lors d’un projet de construction ou d’extension. Il intervient souvent dans le domaine du marché public, mais un particulier peut également le solliciter. Même si l’on fait appel à un architecte, il joue un rôle primordial et prodigue des conseils avisés en matière de travaux.

Qu’est-ce qu’un bureau d’études

Le bureau d’étude technique est une institution publique ou privée qui regroupe des ingénieurs et des techniciens. Il peut compter des dessinateurs ainsi que tous les professionnels dans les branches de l’ingénierie. Il s’occupe d’effectuer des études avant la réalisation d’un projet dans le domaine du bâtiment. Il peut intervenir dans le secteur privé suite à la demande d’un maitre d’ouvrage. Parfois, il collabore avec les architectes et les économistes dans le cadre d’un service public.

Il fait une analyse des données pour connaitre les structures et les dimensions à adopter. Le bureau d’étude ne descend pas sur le terrain, mais donne des indications à partir des calculs qu’il a réalisés. Il peut également faire une vérification de la qualité des constructions déjà exécutées. Son domaine d’intervention est très élargi puisqu’il peut s’occuper de l’informatique et même de l’environnement.

Il oriente les maitres d’œuvre dans l’organisation de leurs travaux. Le groupe-acorus.fr est un bureau d’étude qui offre des services pluridisciplinaires pour la réhabilitation de tous genres de propriétés. Ses 20 ans d’expérience sont un gage de sa compétence.

Les différentes branches qui constituent le bureau d’études

Les bureaux d’études ou BE contiennent plusieurs branches qui s’occupent chacun d’une subdivision précise. Le BE structure s’intéresse à la charpente d’une maison, que ce soit une construction en bois, en métal ou en béton. Il se consacre à l’estimation des mesures. La consultation d’un BE assainissement est obligatoire avant le remplacement d’un système d’assainissement non collectif. Il mène une étude sur les propriétés du sol afin de fournir une solution personnalisée.

Le BE infiltrométrie teste l’imperméabilité d’une habitation en rapport avec les exigences requises. La division géotechnique s’assure de la bonne progression et répartition des charges dans le sol. Il décide ensuite si le bâtiment doit être plus superficiel ou plus profond. La section fluide possède les connaissances nécessaires sur tous les courants d’une maison. On cite la ventilation, le réseau de chauffage, l’électricité et autres. Il calcule les dépenses à venir, les dimensions des appareils et le rendement à prévoir. Il doit se baser sur la norme en vigueur.

La spécialité thermique réduit les dépenses énergétiques en proposant les équipements indiqués pour chaque situation. La branche acoustique s’occupe de tout ce qui a un rapport avec la transmission de sons et la réduction de bruits. Après une étude géométrique des lieux, il peut recommander une cloison entre les pièces ou une matière précise pour le plafond et le sol.

Pour les grands projets dans une vaste espace comme une médiathèque ou un cinéma, le BE acoustique et fluide est plus sollicité. Les particuliers sont orientés vers les autres spécialités qui sont davantage destinées aux plans de petites envergures.

Les rôles endossés par le bureau d’études techniques

Après que le maitre d’œuvre ou l’architecte aient pensé à la conception et l’exécution, ils soumettent l’idée au bureau d’étude technique. Le travail qu’il fournit est complémentaire avec celui de l’architecte, il se base sur les conclusions de ce dernier. Son rôle diffère selon la branche qu’il occupe.

Il réalise des dessins de créations très précises ainsi que des notes de calculs vérifiés. Il emploie des logiciels spécialisés qui vont débiter des informations exactes. Il va déterminer le poids d’une toiture et la charge qu’elle peut supporter. Il définit les points forts et les points faibles d’une construction pour connaitre sa résistance. Il va établir les mesures à adapter pour que le projet tienne contre les fléaux naturels.

Dans le cas d’un désaccord entre l’architecte et le bureau d’étude, un échange et une contre-expertise se mettront en place. Ils vont en déduire la solution la plus adaptée aux deux côtés. Les exigences esthétiques et sécuritaires seront toutes les deux respectées.

L’architecte n’est pas dans l’obligation de recourir aux services des bureaux d’études surtout sur le marché privé. Il peut être apte à fournir lui-même les dessins requis suivant la difficulté du projet. On précise d’ailleurs qu’en cas de problème ou de mauvais calcul, le bureau d’étude va endosser toutes les responsabilités. Les maitres d’œuvre seront couverts d’office.

Qui peut interagir avec le bureau d’études techniques

Que ce soit pour la construction ou la rénovation d’un bâtiment, les particuliers et les professionnels peuvent solliciter le bureau d’études techniques. Généralement, c’est l’architecte qui devra s’adresser au BE durant la conception de projet. Lorsque les travaux vont débuter, ce sera le rôle de l’entreprise du bâtiment.

Il est possible que la mission confiée au bureau d’études soit dissociée de l’activité de l’architecte dans de rares cas. Toutefois, ce dernier devra conseiller et accompagner son client lors des démarches requises. Il a comme devoir d’expliquer l’intérêt d’une expertise de la part du bureau d’étude technique.

Dans certaines circonstances, la contribution d’un BE est obligatoire. Une étude géotechnique doit être menée pour pouvoir bénéficier de l’assurance Dommages-ouvrage à l’avenir. Ça correspond à l’une des lignes les plus importantes exigées par le contrat. Lorsqu’on soumet un dossier au SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif) concernant la mise en place d’un ANC (assainissement non collectif), une étude faite par le BE assainissement est nécessaire. Pour les bâtiments qui ont besoin d’un permis de construire, l’intervention du BE thermique est indispensable.